Rechercher

Le rapport modèle / photographe.



Il est clair que Phoebe et moi avons un feeling très particulier que j'appelle : "une grande complicité". Le premier point qui fait que ça marche aussi bien entre nous c'est qu'elle me fait entièrement confiance. J'ai constaté lors de ma dernière séance qu'il n'est pas évident de créer ce lien de confiance avec tous les modèles. La gentillesse ainsi que le respect ne suffisent malheureusement pas, c'est un lien bien plus compliqué. Ce que j'aime beaucoup chez Phoebe et que je retrouve également chez Rose, c'est qu'elles sont humbles. Il est amusant de constater notre évolution croissante ensemble, à des rythmes différents. Je m'amuse beaucoup en les photographiant, mais je m'amuse encore plus à la découverte du résultat sur l'ordinateur. La satisfaction est toujours grande et surprenante. Rose bouscule un peu mes acquis par rapport à mes habitudes avec Phoebe. Je repars toujours d'un shooting avec elle en ayant l'impression que la séance a été moyenne mais quand je découvre le résultat sur le Mac, j'ai le smille... C'est une sensation vraiment top.


Comme je le dis toujours Phoebe est la modèle de tous les possibles. Nous nous faisons confiance à 100% et les photos s'en ressentent. Comme vous le savez je prépare mon troisième grand projet, "Sexe Isthme", lors de ma dernière séance, le dimanche, j'ai expliqué à Phoebe ainsi qu'au modèle masculin ce que je voulais, et boom en cinq minutes j'avais ma photo. (Non je ne vous la dévoilerais pas ici)... Ce que je retrouve également avec Rose, c'est cette volonté de me faire avancer dans mes projets, une sorte de dévouement. Rose avait été formidable sur le projet précédent. Il y avait une photo plutôt difficile à réaliser, mais la jolie Rose, a fait preuve d'une grande ténacité. Pour ceux qui ont vu l'expo et qui s'en rappellent c'était la photo intitulée "La Justice". La position était difficile, il nous a fallu composer avec le décor. Et bien Rose, n'a jamais voulu lâcher quoi que ce soit. Grâce à elle, j'ai eu ma photo. Je dois beaucoup à Rose sur l'exposition de juillet août. J'ai de la chance car ces deux modèles qui me suivent et me soutiennent, ont cette grande qualité de savoir également rester à "leur place" de modèle sans chercher à tirer la couverture à elles.



Ce sont deux personnalités très différentes, deux femmes fortes et indépendantes. Mais quand il s'agit de photo, je sais que Phoebe me fait entièrement confiance à 100%. J'ai des résultats magnifiques avec les deux modèles. Et je n'ai de cesse de leur répéter que si le travail est réussi c'est grâce au modèle mais aussi au photographe, et pas juste grâce au photographe, c'est un travail d'équipe. Ainsi, nous essayons de nous valoriser toutes au même niveau et pas une plus que l'autre. Il y a un énorme respect entre nous. Elle respecte qui je suis et ce que je fais, mon travail photographique. C'est très important, il ne faut pas oublier que le photographe est très sensible, il n'aime pas voir son égo être malmené ! Ce que j'apprécie grandement chez ces deux modèles, c'est qu'elles reconnaissent de façon extraordinairement humaine, en mettant souvent leur égo de côté, que c'est bien moi l'artiste. Du coup, j'ai un énorme plaisir à vouloir les mettre en valeur, à vouloir chercher de nouvelles idées de photos, de nouveaux lieux, de nouvelles tenues... Sans cela on y va à reculons. Je photographie en totale sérénité avec Phoebe, qui est de plus très impliquée. Rose quant à elle me pousse à me surpasser, un peu plus à chaque séance. C'est une belle personne à l'intérieur comme à l'extérieur, c'est aussi une grande amie. Nous ne sommes pas toujours d'accord, et j'avoue que c'est parfois difficile pour moi d'accepter la limite qu'elle me fixe, mais nous finissons toujours pas trouver un compromis.


Elles savent toutes les deux que je ne publierai jamais une photo qui ne leur plaise pas, que mon seul but est de les mettre en valeur. J'attache une grande importance au lien que l'on peut développer. Je crois que sans ce lien, je ne suis pas capable de mettre une modèle en valeur. On me demande souvent pourquoi je ne prends pas de modèles professionnelles, et bien parce que je ne suis pas fan de ce rapport distant et froid. J'ai besoin de me rapprocher, de ce lien "privilégié" avec ma modèle. Ce que je veux qu'elles ressentent, je le dis ici, même si c'est très présomptueux, voir limite arrogant.... C'est qu'elles se sentent privilégiées d'être photographiées par moi, de même que je me sens privilégiée de les photographier. Une fois que la modèle rentre dans ce jeu "narcissique", soyons en conscients, j'ai l'impression que tout roule et les progrès se voient au fur et à mesure que nous faisons connaissances à travers nos différentes séances... Car n'oublions quand même pas que c'est moi l'artiste, Stéphanie Poulain Vocoret ! Je vais rajouter un "LOL" sinon ça fait grosse tête .... Bisous !

143 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • stephvocoretpoulain
  • Facebook