top of page
Rechercher

Si je vous parlais de Jluc-photo






Jean-Luc est dans la photo depuis ses 11 ans, comme vous pouvez le constater à sa barbe blanche il n'a pas 20 ans... Toutefois, il met un point d'honneur à ne pas en faire un métier, non, ce dernier s'y refuse, pour lui être photographe c'est avant tout une philosophie de vie. Ce qui ne l'empêche pas d'exposer très souvent et de proposer divers ateliers photos. Il s'est bien entendu essayé à diverses techniques mais celle qui lui convient le mieux est la photographie de nu artistique en studio. Son domaine de prédilection reste l'isolation de son sujet quant à son environnement pour lui permettre de se révéler. je vous mets le lien de son site, y a qu'à cliquer pour découvrir l'ensemble de son univers.


Alors, Jean-Luc, que j'ai rencontré sur le festival du nu à Sauzet, est un homme adorable, très drôle, exposer avec lui est un vrai bonheur. C'est avant tout un passionné de photo et je le soupçonne même d'être un passionné de la femme... Mais ce n'est que mon avis ! Nous partageons le même point de vue sur le fait que les photos ne doivent pas se contenter de rester dans les ordinateurs. En 2004, il arrête le développement en chambre noire pour se mettre au numérique. Puis, très vite il créé son studio photo. Notre deuxième point commun, c'est qu'il est persuadé qu'il n'est pas possible de photographier une modèle sans complicité ni confiance. Pas étonnant que je me sois bien entendue avec ce monsieur.


Alors j'ai découvert lors de ce festival deux de ses séries. Une série très humaniste sur les femmes battues, et une série très esthétique sur les corps féminins. Mon coup de coeur s'est porté sur "Né de la flemme".




Cette série que je trouve très esthétique, joue du clair obscur bien entendu. Alors beaucoup le font, mais comme je dis toujours beaucoup de volontaires et peu d'élus. Là, il se trouve que c'est sublimement réalisé (pour moi en tout cas)... Le but de cette série est de mettre en lumière de façon subtile le corps de la femme tandis qu'il l'habille par la fumée comme une étreinte de protection qui envelopperait ce corps. On ressent le respect du corps de la femme dans ce travail. Dévoiler sans dévoiler encore et toujours dans le plus grand respect de l'intimité féminine, ainsi la femme ne dévoile que ce qu'elle veut dévoiler. Pour la petite histoire cette série a reçu le Prix du Public en 2023 lors de la fête de la photo à Saint Seurin sur l'Isle. Cette série je vous propose de la découvrir un peu plus dans le détail sur son site internet (on clique c'est jaune !) https://jluc-photo.com/nee-de-la-flamme/


Vous pouvez suivre l'actualité de notre ami sur Facebook et Instagram Jluc-Photo. Je vous invite expressément à découvrir l'ensemble de son univers sur son site internet, je remets le petit lien là en jaune https://jluc-photo.com y a plus qu'à cliquer c'est pas compliqué ! Quant à moi je vous dis à très vite pour de nouvelles aventures photographiques !



32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


  • stephvocoretpoulain
  • Facebook
bottom of page