Rechercher

Qu'est-ce que le harcèlement ?


La psychanalyste Marie-France Hirigoyen définit le harcèlement moral comme une « conduite abusive qui se manifeste notamment par des comportements, des paroles, des gestes, des actes, des écrits pouvant porter atteinte à la personnalité, à la dignité ou à l’intégrité physique ou psychologique d'une personne ». Elle définit la violence psychologique comme étant constituée de paroles ou de gestes qui ont pour but de déstabiliser ou de blesser l’autre mais aussi de le soumettre, de le contrôler de façon à garder une position de supériorité. Le harcèlement se définit donc comme une violence répétée qui peut-être verbale, physique ou psychologique. Le harcèlement moral peut-être également téléphonique. On considère qu'il y a harcèlement téléphonique dès lors qu'une personne reçoit des appels ou des SMS de façon incessante et abusive sans que celle-ci ne formule de réponse à l'encontre de son harceleur. Le harcèlement téléphonique constitue un délit car il nuit à la tranquillité de la personne.


A partir du moment où les appels ou les SMS sont répétés de telle sorte qu'ils nuisent à l'équilibre d'une personne, et plus encore s'ils sont faits en vue de lui porter atteinte, on peut parler de harcèlement téléphonique. Le harcèlement téléphonique est puni par l'article 222-16 du Code Pénal, le harcèlement moral quant à lui est puni par l'article du Code Pénal 222-33-2-2. Il y a harcèlement téléphonique dès lors que la victime reçoit pour la deuxième fois soit un appel malveillant, soit un sms ou un mail nuisible. C'est également le cas lorsqu'une personne reçoit plusieurs appels téléphoniques sans que son auteur ne prononce une seule parole. A noter que ce qui caractérise le harcèlement c'est le caractère répétitif des appels ou des SMS.


Je suis victime d'un harceleur. Je ne connais pas son nom de famille. Je lui ai dit à plusieurs reprises que je ne voulais pas le voir, celui-ci s'est tout de même présenté chez moi, dans ma rue, allant jusqu'à regarder à travers ma haie de jardin... A plusieurs reprises, il m'a envoyée des messages me disant qu'il était dans ma rue sans respecter ma volonté de ne pas le voir, profitant du fait que je rentre les poubelles pour surgir derrière moi dans mon parking, ou encore que je sorte de chez moi pour m'interpeller dans la rue. Plus tard, il m'a envoyée un sms me donnant rendez-vous sur le parking du Leclerc un soir à 19h. Je n'ai jamais eu l'intention d'y aller. Mais, une femme à l'instinct, alors je suis sortie sur mon trottoir persuadée qu'il était là quelque part pas loin... Je ne m'étais pas trompée. J'ai regardé à droite rien. J'ai tourné la tête à gauche, et il était là sournoisement garé au bout de la rue, de façon à ce que le rétroviseur de sa Clio blanche dépasse légèrement par rapport aux autres voitures garées, de manière à pouvoir surveiller mes allées et venues. Lorsque j'ai compris que c'était lui, j'ai pris mon téléphone pour composer le 17 tout en marchant vers la voiture, lorsqu'il a compris ce que je faisais, il a démarré et est parti, comme un lâche alors qu'il m'accuse de "me dérober"... Il m'a ensuite envoyée un sms pour me dire qu'il était arrivé sur le parking du Leclerc, je n'ai bien évidemment pas répondu. Comme je n'arrivais pas, il est repassé dans ma rue fenêtre ou