top of page
Rechercher

Dimanche c'était shooting avec prise de conscience... Merci Sophie !




Dimanche, c'était shooting avec la belle Sophie... Sophie est une modèle pour qui j'ai énormément d'affection. C'est une dame, une très grande dame avec une attitude bienveillante et toujours positive. Sophie est une modèle avec laquelle je shoote de temps en temps mais de manière récurrente. Lorsque j'ai exposé sur mon dernier festival du nu en mars, elle m'a fait la surprise de descendre de Normandie pour venir me voir dans le Sud. Cela a suscité en moi une vive émotion avec le rappel que Sophie est une femme sincère.


Sophie est victime d'une injustice. Elle n'est pas ma modèle principale. Alors je la shoote environ tous les six mois. Pourtant, elle n'est pas moins méritante que les autres. Lorsqu'elle est venue me voir en mars, j'ai pris conscience de mon erreur, de cette négligence. Je me suis rendue compte que je ne lui avais jamais offert de "vrai" shooting comme il se doit. Qu'est-ce qu'un vrai shooting "comme il se doit" ? Et bien c'est un shooting personnalisé. Sophie est toujours "convoquée" sur mes shootings en "doublette". Ce qui veut dire que je loue un lieu dans lequel j'organise deux shootings sur deux jours. Ce que j'ai encore fait le week-end dernier d'ailleurs. Sauf que le week-end dernier, le lieu a été loué pour elle en priorité et le shooting a été préparé pour elle contrairement à d'habitude. Alors l'erreur que je commettais avec Sophie, c'est que je choisissais un certain nombre d'inspirations sans me soucier de savoir si elles étaient adaptées à ma modèle, en gros la photo sera faite ou pas. Résultat : beaucoup de déchets, beaucoup de pertes, peu de photos en retour, moins de satisfaction et Sophie restait négligée...


Pour le dernier shooting avec Sophie, je me suis attelée à la préparation durant un mois. J'ai fait des choix d'inspirations plus judicieux et plus adaptés à ma modèle, à sa morphologie, à son âge, à ce qu'elle dégage... Soyons un peu sérieux en tant que photographe et arrêtons de vouloir faire les mêmes photos avec des modèles de vingt, quarante ou cinquante ans... Je suis femme, donc je dois mieux le comprendre que les hommes. De surcroît, en tant que femme j'ai une paire de seins, des fesses... Donc je n'ai pas besoin de faire des photos de femmes pour voir leurs culs comme trop de photographes masculins le font ! (Attention pas tous hein, mais beaucoup quand même faut l'admettre malheureusement !). J'ai égélement énormément travaillé le stylisme et les postures. Des tenues plus adaptées à la modèle, avec des nus quand même mais dans des positions qui lui vont bien... C'est un travail que je me suis obligée à faire mais pour lequel j'ai pris énormément de plaisir. C'est le travail que je fais pour chaque shooting avec mes modèles "principales". Conclusion Sophie était négligée jusqu'ici.


Chose réparée, nous avons donc fait notre premier réel shooting pro dirons-nous, ensemble. La lumière dans la maison était très complexe, elle changeait sans arrêt à cause de la météo, de surcroît, le lieu était extrêment sombre malgré l'énorme baie vitrée ! C'est un shooting que j'ai vécu dans la souffrance, mais qui m'a obligée à me dépasser, à réfléchir, à trouver des solutions, à m'adapter. Nous avons réalisé aux alentours de 300 essais de clichés sur la journée pour 24 bonnes photos (il y a eu une pause déjeuner, je ne suis pas une esclavagiste !). Ce qui n'est pas mal. Quand j'ai mis les dernières photos sur mon site dans la page Pin Up à la section "Sophie", j'ai été frappée par la qualité du dernier shooting et notre évolution commune, évoluer sur notre travail ensemble est d'une importance capitale pour moi. Je ne suis pourtant pas satisfaite totalement au fond de moi parce que j'ai l'impression de ne pas avoir rempli ma mission de photographe et de ne pas avoir offert à Sophie le meilleur. Certaines photos n'ont pu être réalisées rapport au problème mentionné plus haut, j'ai du coup la sensation d'avoir fait une promesse non tenue, chose que je n'aime pas, un sentiment de ne pas être allée au bout, comme si un moment j'avais démissionné de mon rôle..


Le positif dans tout cela, c'est que beaucoup de photos pour la série "Oser sans lasser" ont été réalisées, elles sont magnifiques et originales pour certaines, voire graphiques. L'autre point positif, c'est que nous avons de belles photos dans un style très différent de ce que nous faisons habituellement. Les photos sont vraiment beaucoup plus belles. Sophie ne sera plus jamais négligée sur mes shootings...


Pour ma part, je ressors grandie de cette expérience aussi douloureuse a-t-elle été car j'ai appris... Aujourd'hui, je sais que je dois prendre soin de TOUTES mes modèles, principales ou pas, parce qu'il y a un engagement. La relation de confiance instaurée est précieuse, n'oublions pas que lorsqu'une modèle accepte de poser pour nous, photographe, c'est son image qui nous est confiée. Nous ne pouvons trahir cette confiance et faire n'importe quoi surtout aujourd'hui à l'air des réseaux sociaux. Mon comportement envers Sophie durant ces deux années de shootings m'a révélée ceci.

Pour clôturer, j'ai envie de dire que shooter avec les modèles, que ce soit facile ou difficile est une expérience à part, enrichissante, comme une chance. Une femme nous confie ce qu'elle a de plus précieux, ce qu'elle cultive depuis l'enfance avec son éducation et son vécu : son image. Chères modèles, un jour je vous rendrai hommage comme il se doit. Pour le moment je fais de mon mieux, pardonnez mes erreurs car j'apprends de ces dernières, en tout cas j'essaie... Vous me rendez meilleure au fil du temps. Chaque shooting est une avancée photographique mais aussi personnelle. Merci pour les femmes que vous êtes. Et surtout merci à Sophie pour sa patience, sa bienveillance envers moi, merci d'être la femme exceptionnelle qu'elle est...


Je reprends les posts, j'ai trop de retard et bien trop d'aventures à vous raconter ! Parfois les coupures ont du bon ! Merci à tous de me lire. Merci à ceux qui prennent le temps de m'écrire un petit retour !


65 vues0 commentaire

Comments


  • stephvocoretpoulain
  • Facebook
bottom of page